Vous êtes ici : Accueil > Miettes philosophiques -2020-2021 > Espace philo des T8 > 3ème colloque des philosophes : "Faut-il obéir aux lois pour être juste (...)

Articles

  • La loi du talion est-elle juste ? - 6 avril

    Voyez le commentaire d’Emmanuel Lévinas : La loi du Talion.
    Qu’est-ce que la « loi du talion » (du latin talis = « tel ») ?
    Origine : dans le Code de Hammurabi, en 1730 avant notre ère, dans le royaume de Babylone.
    Dans la Bible :
    « Celui qui frappera un homme mortellement sera puni de mort. Celui qui frappera un animal mortellement le remplacera : vie pour vie. Si quelqu’un blesse son prochain, il lui sera fait comme il a fait : fracture pour fracture, œil pour œil, dent pour dent ; il lui (...)

  • Platon - 6 avril

    2ème philosophe : Platon (428 / 427 av. J.-C. - mort en 348 / 347 av. J.-C. à Athènes )
    SOCRATE : Eh quoi ! tandis qu’à l’égard d’un père ou d’un maître, si tu en avais un, tu n’aurais pas des droits égaux, comme de leur rendre injures pour injures, coups pour coups, ni rien de semblable, tu aurais tous ces droits envers les lois et la patrie, en sorte que si nous avons prononcé ta mort, croyant qu’elle est juste, tu entreprendras à ton tour de nous détruire, nous qui sommes les Lois, et la patrie avec (...)

  • Henry David Thoreau - 6 avril

    3ème philosophe : Henry David Thoreau (12 juillet 1817 à Concord - 6 mai 1862)
    Le citoyen doit-il un seul instant, dans quelque mesure que ce soit, abandonner sa conscience au législateur ? Pourquoi, alors, chacun aurait-il une conscience ? Je pense que nous devons d’abord être des hommes, des sujets ensuite. Le respect de la loi vient après celui du droit. La seule obligation que j’aie le droit d’adopter, c’est d’agir à tout moment selon ce qui me paraît juste […]. La loi n’a jamais rendu les hommes (...)

  • Pierre-Joseph Proudhon - 6 avril

    4ème philosophe : Pierre-Joseph Proudhon (15 janvier 1809 à Besançon - 19 janvier 1865 à Paris )
    Je ne vois pas pourquoi je me soumettrais moi-même à la loi. Qui est-ce qui m’en garantit la justice, la sincérité ? D’où me vient-elle ? Qui l’a faite ? Rousseau enseigne que dans un gouvernement véritablement démocratique et libre, le citoyen, en obéissant à la loi, n’obéit qu’à sa propre volonté. Or, la loi a été faite sans ma participation, malgré mon dissentiment absolu, malgré le préjudice qu’elle me fait (...)

  • Jean-Jacques Rousseau - 6 avril

    1er philosophe : Jean-Jacques Rousseau (28 juin 1712 à Genève - 2 juillet 1778 à Ermenonville )
    On a beau vouloir confondre l’indépendance et la liberté. Ces deux choses sont si différentes que même elles s’excluent mutuellement. Quand chacun fait ce qu’il lui plaît, on fait souvent ce qui déplaît à d’autres, et cela ne s’appelle pas un État libre. La liberté consiste moins à faire sa volonté qu’à n’être pas soumis à celle d’autrui, elle consiste encore à ne pas soumettre la volonté d’autrui à la nôtre. (...)