Vous êtes ici : Accueil > Les auteurs et les textes > Descartes > Principes de la philosophie > Première partie > I, §38 : que nos erreurs sont des défauts de notre façon d’agir, mais non point (...)

Poster un message

En réponse à :

I, §38 : que nos erreurs sont des défauts de notre façon d’agir, mais non point de notre nature ; et que les fautes des sujets peuvent souvent être attribuées aux autres maîtres, mais non point à Dieu.

15 janvier 2005, par Descartes, René

Il est bien vrai que, toutes les fois que nous faillons, il y a du défaut en notre façon d’agir ou en l’usage de notre liberté ; mais il n’y a point pour cela de défaut en notre nature, à cause qu’elle est toujours la même, quoique nos jugements soient vrais ou faux. Et quand Dieu aurait pu nous donner une connaissance si grande que nous n’eussions jamais été sujet à faillir, nous n’avons aucun droit pour cela de nous plaindre de lui. Car, encore que, parmi nous, celui qui a pu empêcher un mal et ne l’a (...)

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document