Vous êtes ici : Accueil > Les auteurs et les textes > Nietzsche > Sur l’éternel retour. > La revoir telle qu’elle fut et telle qu’elle est.

Poster un message

En réponse à :

La revoir telle qu’elle fut et telle qu’elle est.

28 janvier 2005, par Nietzsche, Friedrich

Celui qui, comme moi, doué de quelque mystérieuse curiosité, s’est longuement appliqué à penser le pessimisme en profondeur et à le délivrer de l’étroitesse et de la simplicité mi-chrétiennes mi-allemandes avec lesquelles il s’est manifesté pour la dernière fois en ce siècle, sous l’aspect de la philosophie schopenhauérienne ; celui qui a vraiment plongé une fois un regard asiatique et plus qu’asiatique dans les abîmes de la pensée la plus radicalement négatrice - par-delà bien et mal, et non plus, comme (...)

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document