Vous êtes ici : Accueil > Les auteurs et les textes > Marx (et Engels) > L’homme est rendu étranger à l’homme

Poster un message

En réponse à :

L’homme est rendu étranger à l’homme

30 août 2006, par Marx, Karl

L’homme est un être générique . Non seulement parce que, sur le plan pratique et théorique, il fait du genre, tant du sien propre que de celui des autres choses, son objet, mais encore - et ceci n’est qu’une autre façon d’exprimer la même chose - parce qu’il se comporte vis-à-vis de lui-même comme vis-à-vis du genre actuel vivant, parce qu’il se comporte vis-à-vis de lui-même comme vis-à-vis d’un être universel, donc libre.
La vie générique tant chez l’homme que chez l’animal consiste d’abord, au point de (...)

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document